Une portabilité déjà prévue mais jamais appliquée

Après une réflexion exploratoire en 2005 et sous la pression des associations de consommateurs, le Sénégal avait introduit 6 ans plus tard la portabilité du numéro mobile dans son code des télécommunications. Mais cette disposition restait largement inappliquée, ce qui a conduit l’opérateur Expresso à saisir l’autorité de régulation. Celle-ci a finalement promis que la portabilité serait effective dans tout le pays en septembre 2013 et doit désormais préciser les conditions et les modalités pour en bénéficier. Des réunions de concertation avec les opérateurs sont prévues dans les semaines à venir.

L’espoir d’une concurrence stimulée

Comme en Europe, les abonnés sénégalais pourront changer de fournisseur tout en conservant leur numéro, ce qui devrait, selon Mor Mbaye, coordinateur de l’autorité de régulation, « stimuler la concurrence dans le secteur ». Pour sa part, Amadou Kanouté, représentant de l’une des principales associations de consommateurs d’Afrique de l’Ouest, attend « des prix plus bas, des offres plus compréhensibles et plus attractives, ainsi qu’un accès facilité pour toute la population aux services de téléphonie mobile ». Il rappelle qu’actuellement les usagers sont, pour la plupart, contraints d’acheter plusieurs puces ou des appareils double puce pour rester en contact avec leurs proches.

Des opérateurs mobiles toujours peu appréciés

Supérieur à 12 millions d’abonnés, le marché mobile sénégalais se partage entre seulement trois opérateurs : Orange, filiale de la compagnie de téléphone historique Sonatel et de France Télécom, occupe une position dominante, largement devant Tigo et Expresso. Malgré la concurrence, les offres restent considérées comme chères par les consommateurs, qui soulignent également la mauvaise qualité de service, avec un maillage peu dense et peu étendu du pays.
La réticence affichée par Orange sur l’opportunité de mettre en œuvre la portabilité, qui risque de lui être défavorable, ne devrait pas améliorer les relations entre abonnés et opérateurs.